Gaza : Caritas Jérusalem appelle à la fin des violences

Publié le 19/11/2012
Gaza
Gaza : Caritas Jérusalem appelle à la fin des violences
 

Tandis que les frappes israéliennes répondent aux roquettes palestiniennes, la Caritas Jérusalem, qui accompagne ceux qui souffrent, appelle à la fin des violences.

Claudette Habesch, directrice de Caritas Jérusalem, est formelle : il y a un besoin humanitaire urgent à Gaza pour répondre à la recrudescence des hostilités entre les forces israéliennes et les militants palestiniens.

Les combats se sont intensifiés ces derniers jours à la suite de l’assassinat par Israël d’un chef militaire du Hamas, mercredi 14 novembre, et des roquettes en riposte lancées depuis Gaza sur Israël, certaines visant les colonies au sud de Jérusalem.

Mme Habesch précise qu’il y a un besoin urgent de médicaments et d’abris pour soigner les blessés. Caritas Gaza continue d’apporter ses soins médicaux en plusieurs lieux grâce à des cliniques mobiles et à ses centres de santé.

Cette violence a suscité l’indignation de tous ceux qui travaillent pour la justice, tel ce jésuite libanais qui nous a envoyé la photo d’une pancarte d’un manifestant dont le texte, à l’adresse des Israéliens, résume la situation des Palestiniens :

« Vous prenez mon eau,

vous brûlez mes oliviers,

vous détruisez ma maison,

vous prenez mon travail,

vous volez ma terre,

vous emprisonnez mon père,

vous tuez ma mère,

vous bombardez mon pays,

vous nous affamez tous,

vous nous humiliez tous.

Mais c’est ma faute :

j’ai riposté en tirant une roquette. »

Par ailleurs, Mgr William Shomali, chancelier du Patriarcat latin de Jérusalem, s’est exprimé sur Radio Vatican pour dire son inquiétude et rappeler que « la violence n’est pas une solution » : Écouter son intervention

 

Jacques Duffaut
© Atef Safadi/EPA/Maxppp
Écolière Haïtienne souriante dans sa classe
Plus d'informations
Solidarité internationale et développement
# sur le même thème