Grande conférence sociale : derrière le dialogue, la crise

Publié le 10/07/2012
France
 

Le ministre du Travail, Michel Sapin, s’est félicité le 9 juillet à l’issue de la première journée de la Grande conférence sociale, du dialogue « sans tabous », qui s’est instauré entre gouvernement, syndicats, patronat et collectivités locales et régionales.

L’importance du dialogue social en période de crise a été soulignée au jour même de l’ouverture de la Grande conférence, par l’Organisation internationale du travail. L’OIT a déclaré que « les accords entre travailleurs, employeurs et gouvernements peuvent être d’une grande utilité pour accélérer le processus de redressement après une crise ». Le secrétaire général de la CFDT, François Chérèque, a abondé dans ce sens, le 9 juillet, au sortir des tables rondes organisées au Conseil économique, social et environnemental (Cese).

Dans la grande salle arts déco du Cese, M. Sapin n’a pas caché que les « sujets difficiles » avaient été mis sur la table. « Aucun partenaire n’a refusé de parler » de ces sujets, s’est-il félicité.

Parmi ces dossiers, celui du financement de la protection sociale est un des plus importants. Le ministre du Travail est resté elliptique, déclarant seulement vouloir « approfondir la meilleure base de financement ».

La CSG en question

Un consensus semble cependant se dégager pour élargir cette base et réduire ainsi les cotisations sociales qui pèsent sur les travailleurs et les entreprises. Il est question pour cela de s’appuyer sur la Contribution sociale généralisée (CSG), une imposition qui pèse sur bien d’autres sources de financement que le travail. Mais le Medef (patronat) n’est pas convaincu. « Personne ne dit aujourd’hui qu’on a adopté une hausse de la CSG, il y a beaucoup de modalités possibles », a déclaré mardi sa présidente, Laurence Parisot.

Urgence pour les PME

Au nom des petites et moyennes entreprises, acteurs fragiles mais essentiels de l’économie, le patron de la CGPME, Jean-François Roubaud a estimé qu’« il y a urgence ». « Je souhaiterais qu’au pire à la fin de l’année ce soit mis en place [les nouvelles modalités de financement] pour pouvoir baisser le coût du travail pour nos entreprises », a-t-il précisé.

D’après un représentant du Medef, le (futur) Haut conseil du financement de la protection sociale pourrait être saisi de la question très rapidement, avant l’établissement du Projet de loi de finances de la protection sociale (PLFSS).

Aulnay pas "anticipé"

Sur la question des licenciements, le drame de la possible fermeture de l’usine PSA (Peugeot Citroën) d’Aulnay-sous-Bois, était dans toutes les têtes. Ce n’est pas fini, d’autres vagues de licenciements sont malheureusement attendus pour cet automne. Le président du Conseil régional d’Ile-de-France, Jean-Paul Huchon, s’est montré très inquiet de la fermeture annoncée de l’usine, qui n’a pas été « anticipée », a-t-il souligné.

Licenciements "boursiers"

Un syndicaliste a déploré qu’à l’heure actuelle, on ne puisse « intervenir [sur les licenciements], qu’a posteriori, « quand le mal est fait ». M. Huchon a évoqué les « licenciements boursiers » [dans le seul but d’augmenter les profits et la rémunération des actionnaires d’une entreprise, ndlr]. Ceux-ci pourraient faire l’objet d’une future loi, mais la question est « très technique », a souligné M. Huchon. La difficulté réside en particulier dans la définition du licenciement « boursier ».

Dans sa conclusion de la première journée de la Grande conférence, Michel Sapin a reconnu « des intérêts contradictoires » et des « convergences ». Il s’est appuyé sur le « donnant-donnant », les « contreparties » à offrir, pour résoudre les désaccords.

Mais le ministre n’a rien lâché sur des sujets délicats comme le recours éventuel à la hausse de la CSG ou la stratégie industrielle. Il a cependant laissé entendre que des mesures d’urgence allaient être prises.

François Tcherkessoff (Avec AFP)
© Marlene Awaad / IP3/MAXPPP
La Délégation de Lille revendique les droits des plus fragiles
Plus d'informations
Prises de position et expertises
# sur le même thème