Haïti : agir pour le long terme

Publié le 28/10/2016
Haïti
Distribution de kits d'hygiène à Haïti
Distribution de kits de première hygiène
 

 

Face à la détresse de la population haïtienne touchée par l'ouragan Matthew le réseau Caritas Internationalis continue sa mobilisation et travaille à penser une réponse sur le long terme.

Forte du soutien financier de la confédération Caritas Internationalis, Caritas Haïti et CRS (Caritas Relief Services), la Caritas nord-américaine (nourriture, couvertures…) aident des milliers d’habitants. Dans les localités de Jérémie et de Las Cayes, 13 500 personnes ont reçu mi-octobre de la nourriture et des kits d’hygiène. Quatre camions ont ralié Port-au-Prince, la capitale, à ces zones dévastées. Retardés par les intempéries ils ont mis huit heures pour arriver à destination.

Les articles (savons, dentifrice, serviettes hygiéniques, papier hygiénique…) et les vivres (riz, haricots, pattes, huile…) faisaient cruellement défaut après le passage de l’ouragan. Le Secours Catholique-Caritas France a contribué à cette opération en versant 50 000 euros à son homologue haïtien.

Bernadette Moses vit à Port Salut. Elle y a sa maison, mais sans toit. Elle s’est réfugiée dans un champ voisin durant l’ouragan, car elle craignait à juste titre que sa maison ne s’effondre sur elle.

L’ouragan Matthew a transformé ce petit quartier bétonné de pâtés de maisons à deux chambres, dans la ville balnéaire de Port Salut, en un tas de ruines. Au moins 13 personnes y sont mortes durant la tempête.
 

Des communautés entières ont tout perdu

Chris Bessey, CRS


La Caritas nationale appelle à la mobilisation face à l’ampleur de la catastrophe. « Les stocks en nourriture et les récoltes ont été détruits. C’est une perte terrible pour l’ensemble du pays car le sud-ouest est la principale région de production alimentaire ». « Des communautés entières ont tout perdu, martèle de son côté Chris Bessey, représentant national de CRS à Haïti : maison, moyens de subsistance, écoles, églises, système de santé, ce dernier étant déjà bien mal en point auparavant. Elles doivent repartir de zéro » !

L’eau potable commence à manquer et la dégradation des systèmes d’assainissement  menace de provoquer une nouvelle épidémie de choléra, qui a déjà tué environ 10 000 personnes depuis le séisme de janvier 2010.

1 421 hommes, femmes et enfants en souffriraient aujourd’hui alors que 34 centres de traitement de la maladie ont été rayés de la carte par l’ouragan !  

Au-delà de l’aide immédiate, le réseau Caritas Internationalis prépare un programme de longue durée. Son secrétaire général, le Français Michel Roy, a fait une tournée de trois jours dans les zones touchées par Matthew afin de pousser l’opinion publique à ne pas oublier Haïti. «

Caritas en appelle à une solidarité renouvelée, afin de lever des ressources pour soutenir les communautés sinistrées. En marchant main dans la main avec les Haïtiens durant ces moments terribles, nous garantissons que leurs souffrances ne seront pas mises en veilleuse. », insiste Michel Roy.

 

 
Haïti : agir pour le long terme
Interview Radio Vatican

Michel Roy, secrétaire général Caritas Internationalis

Yves Casalis
Crédit photo : © Caritas Internationalis
Caritas Jerusalem en soutien à Gaza
Plus d'informations
Situations d'urgence internationale
# sur le même thème