Interreligieux : cinq jeunes font le tour du monde

Publié le 09/08/2013
 

Comment se vit l’interreligieux dans le monde ? C’est ce que vont découvrir cinq jeunes de confessions différentes qui réalisent l’Interfaith Tour, projet soutenu par le Secours Catholique.

Ce sont cinq jeunes, âgés de 19 à 28 ans, tous de différentes confessions. Samuel est chrétien, Ismaël musulman, Ilan juif, Josselin agnostique. Quant à Victor, il se revendique athée. Au début de juillet, ils se sont envolés pour Jérusalem, première ville-étape d’un tour du monde interreligieux qui va durer presque un an : l’Interfaith Tour.

Pourquoi l’interreligieux ? Il y a d’abord la ferme conviction que le dialogue et les actions mêlant des personnes de différentes religions permettent de mieux comprendre le monde et la société. « Cela fait partie du vivre ensemble » expliquent les voyageurs.

Le projet est né d’une rencontre entre Samuel Grzybowski, porteur et acteur du projet, et Christian de Boisredon, fondateur de Sparknews, agence de journalisme solidaire. Le premier est rompu à l’interreligieux : il a cofondé, en 2009, l’association Coexister qui propose des rencontres aux jeunes de diverses religions et des formations aux lycéens et collégiens sur le sujet. Le second, enthousiasmé par l’idée, a proposé de participer au financement. D’autres partenaires se sont engagés à leurs côtés, comme le Secours Catholique.

48 pays traversés en dix mois

Pendant dix mois, les cinq jeunes vont sillonner la planète à la rencontre des acteurs de l’interreligieux. Ils traverseront 48 pays et ont défini cinq « zones » d’intérêt : Israël-Palestine, Turquie-Liban, Inde-Bangladesh, Malaisie-Singapour et États-Unis-Canada. Entre chaque étape, des voyages en voiture, à pied, en bus… Un autre moyen de rencontre et d’apprentissage.

Leur fil rouge est l’observation des « bonnes pratiques » interreligieuses. À leur retour, à la fin du mois d’avril 2014, ils entameront un tour de France pour partager leur expérience. « Une centaine d’interventions sont prévues dans des lycées, des mairies, des entreprises », explique Samuel.

Qui sont-ils ?

Dans votre Interfaith Tour, quel pays vous attire le plus ?

Josselin, 21 ans : Le Burkina Faso. J’ai toujours été attiré par l’Afrique.
Ismaël, 19 ans : Le Japon. Je suis un fan de culture japonaise et un dévoreur de mangas.
Victor, 21 ans : L’Inde. Je veux observer et comprendre le conflit entre hindouistes et musulmans. Et j’adore la cuisine indienne.
Ilan, 28 ans : La Malaisie. C’est la première communauté musulmane au monde, la pratique de l’islam doit y être différente de celle en France.
Samuel, 21 ans : Les États-Unis. C’est le pays développé le plus avancé dans le domaine interreligieux.

Quelle rencontre interreligieuse vous a le plus marqué dans votre vie ?

Josselin : Ma rencontre avec le dalaï-lama. Son discours était empreint de tolérance.
Ismaël : Je n’avais jamais vu autant de chrétiens pratiquants qu’aux rencontres européennes de Taizé. Dans ma ville, les églises ont plutôt tendance à être désertées.
Samuel : Mahmoud Azab, premier conseiller de l’imam de l’université égyptienne d’Al-Azhar. Lors de notre rencontre, je lui ai demandé comment réagir face aux accusations de paternalisme quand je lutte contre l’islamophobie. Sa réponse m’a étonné : « Si vous êtes un homme de dialogue, poursuivez. Pour le reste, vous avez le Christ. Mettez-le devant vous et marchez derrière lui. »

Quelle est l’initiative interreligieuse que vous avez le plus hâte de découvrir ?

Ismaël : Je veux voir comment se vit l’interreligieux dans les zones particulièrement touchées par le conflit israëlo-palestinien.
Victor : Au Burkina Faso, un député local nous a expliqué que chez lui, l’interreligion existait de fait ; j’ai envie d’aller observer.
Ilan : Je veux découvrir ce village d’Israël où juifs et musulmans vivent ensemble ; il y a même un lieu de culte qui rassemble les deux religions.
Samuel : Je veux connaître Interfaith Youth Core, une association américaine qui s’est créée dix ans avant Coexister. Sans jamais avoir eu de contacts, nous avons découvert que nous avions la même ligne.
Josselin : En Israël, une association rassemble juifs et musulmans dans une troupe de théâtre.

>> Les suivre sur le web :
Tous les mercredis matin, un billet posté sur leur blog interfaithtour.com.
Une tribune une fois par mois sur un blog du Nouvel Obs.
Après chaque pays traversé, un article sur faits-religieux.com.
Tous les jours, une photo légendée sur saphirnews.com.
Sur Facebook et Twitter.

Geoffrey Bonnefoy
Crédits photos: © Geoffrey Bonnefoy/Secours Catholique
Procession de Lourdes
Plus d'informations
Spiritualité
# sur le même thème