Lourdes : La fête de Marie et de tous

Publié le 16/08/2012
Lourdes
 

La célébration de la fête de Marie, mercredi 15 août, a été le point d’orgue du pèlerinage national à Lourdes, auquel le festival Saint Laurent a été associé, pour la première fois, dans le cadre de Diaconia 2013.

« Nous sommes invités à nous joindre à la joie des pèlerins du réseau St Laurent qui mettent en musique la joie de l’Évangile avec la parade de l’Assomption », annonçait le livret distribué à chaque pèlerin. Au lent cortège de flambeaux de la procession mariale trouant la nuit de la veille succède donc en cette lumineuse matinée de l’Assomption une allègre farandole bigarrée. Malgré une défaillance de sono de dernière minute, c’est un triomphe pour la marche partie de la Cité St Pierre et qui, telle une rivière, grossit de l’apport de ses affluents au fur et à mesure de sa progression. Uniforme de marin de Gilbert, chaussettes roses et salopette jaune de Zinous, accordéon, colombe de l’Esprit Saint planant au-dessus de l’assemblée, grande voile blanche "Fraterniser pour le bien de tous"... L’ambiance est à la fête de Marie, sans pour autant empêcher le recueillement. Dans la foule impressionnante de ce 15 août où se mélangent pèlerins de tous pays, membres du Pèlerinage National et participants d’un jour, la chaleureuse communauté du Festival St Laurent y a toute sa place. C’est, du reste, au rythme chaloupé et avec leurs tenues absolument magnifiques que les Africaines du Pélé Mosaïque apportent les offrandes de fleurs, de fruits et de tiges de cotonnier pour l’autel.

La qualité d’une société se mesure à la place qu’elle accorde aux plus pauvres

« Le parcours de Marie a été jalonné d’épreuves et d’obscurités mais elle nous invite à tenir bon », rappelle Mgr Housset, président du Conseil pour la Solidarité durant l’homélie de la messe célébrée sur la prairie. Et il ajoute : « La qualité d’une société se mesure à la place qu’elle accorde aux plus pauvres ». Dans l’après-midi, la plupart des pèlerins du Festival St Laurent se reposent, préparent les casse-croûte du soir ou participent à la procession eucharistique. Au Village de la Rencontre, avant la grande veillée de clôture multiculturelle (théâtre, gospel, hip hop, diaporama...) et priante, l’heure est au démontage des tentes et aux bilans. « Tous y ont trouvé leur compte », résume Carine, au nom du groupe des 14 personnes (salariés, bénévoles, accueillis) du Secours Catholique d’Alsace. Martine, du groupe Place et Parole des Pauvres pourrait être la porte-parole de tous : « Pour une première, c’est une belle expérience ».

 

Chantal Joly
Crédit : François Phliponeau
Procession de Lourdes
Plus d'informations
Spiritualité
# sur le même thème