Résorption des bidonvilles : mobiliser les élus locaux

Publié le 07/10/2019
France
 

Ce jeudi 10 octobre, le CNDH Romeurope, qui réunit une quarantaine d'associations dont le Secours Catholique, présente un travail d’investigation inédit en France sur les meilleures pratiques de terrain pour résorber les bidonvilles et squats.

À l'approche des élections municipales de 2020 - et alors que le gouvernement a annoncé le doublement du budget dédié à la résorption des bidonvilles, qu’il veut achever d’ici à 2022 - la mobilisation des élus locaux est en effet plus que jamais nécessaire pour trouver des solutions durables pour les personnes qui y survivent.

Scolarisation, domiciliation, amélioration des conditions de vie, mise en place de projets d’insertion, ouverture de droits,... les actions à mettre en oeuvre sont nombreuses, ainsi que le détaille l'étude réalisée par le collectif.

 

Les élus locaux face à la résorption des squats et bidonvilles

Le rapport Romeurope 2019 s'adresse en particulier aux élus municipaux afin qu'ils se mobilisent en vue des élections municipales 2020 pour permettre aux personnes vivant en bidonville d'accéder à un logement digne.
Lire le rapport
© Christophe Hargoues
Logement
Plus d'informations
Sans-abri et mal logés
# sur le même thème