Un renouveau se prépare…

Publié le 02/04/2021
Un renouveau se prépare…
 

En ce temps pascal bousculé par la pandémie, Béatrice Tailliez, aumônière au Secours Catholique du Périgord-Agenais, nous encourage à voir autour de nous des signes de résurrection. Une invitation à vivre et faire vivre l’espérance aux côtés des plus démunis.   

Comme le rappelle le pape François dans son message de carême 2021 : « La charité est don. Elle donne sens à notre vie. Grâce à elle, nous considérons celui qui est dans le manque comme un membre de notre propre famille, comme un ami, comme un frère. Le peu, quand il est partagé avec amour, ne s’épuise jamais mais devient une réserve de vie et de bonheur. »

C’est à la source même de l’amour du Christ ressuscité, cet amour plus fort que la mort, qu’il nous est donné de vivre l’attention et la fraternité envers les plus faibles et les plus démunis.

Au Secours Catholique du Périgord-Agenais comme partout ailleurs, notre chemin vers Pâques est, cette année encore, perturbé par la pandémie qui n’en finit pas de bouleverser le monde et nos vies.

La crainte, les contraintes et l’incertitude du lendemain nous conduisent à renoncer à beaucoup de choses. Notamment à la possibilité de se retrouver pour vivre des temps de convivialité, tellement indispensables pour tous ceux qui vivent l’isolement quotidien !  Nous savons aussi que cette période conduira un grand nombre de personnes, de familles, vers des situations de plus en plus difficiles, vers l’isolement et la précarité.

Des signes de résurrection

Face à cela, après une période de sidération, plus question de baisser les bras. Les acteurs de l’association ne manquent ni de volonté ni de créativité pour s’adapter, inventer de nouvelles actions et vivre la solidarité.

De nouveaux projets sont déjà à l’œuvre sur le territoire périgourdin. Le Fraternibus, véhicule aménagé qui peut se rendre auprès des plus isolés. Le « Frat’café », espace de parole et de spiritualité en visioconférence proposé régulièrement pendant l’avent 2020 et le carême 2021. Autant de formes d’« accueil/écoute » et d’« aller vers » où chaque personne est écoutée, reconnue dans sa globalité, dans sa spiritualité.

D’autres sont en train de naître : ici un projet de vacances collectives, là une action contre la précarité énergétique, ailleurs des actions pour l’accès digne à une alimentation de qualité, des projets de journées fraternelles… Un renouveau se prépare… Autant de signes de résurrection !

 

Célébrer la Pâque de Jésus, c’est croire que la vie est plus forte que la mort.

 

Nous vivons actuellement une situation de crise, difficile, douloureuse. Mais nous savons, nous espérons un avenir plus juste et plus fraternel ! Nous vivons un passage. C’est bien le sens du mot « Pâque ». Célébrer la Pâque de Jésus, c’est célébrer le passage de la mort à la résurrection. C’est croire qu’avec l’aide de Dieu, la force de l’Esprit, la vie est plus forte que la mort !

Béatrice Tailliez
© Élodie Perriot/Secours Catholique
Procession de Lourdes
Plus d'informations
Spiritualité
# sur le même thème