Webdoc : ces jeunes qui font vivre la doctrine sociale de l’Église

Publié le 29/05/2015
 

Montrer combien la doctrine sociale de l’Église se vit au quotidien chez les jeunes chrétiens engagés sur le terrain pour combattre la pauvreté. Tel est l’objet du webdocumentaire « Jeunes et engagés. Portraits d’une Église qui (se) bouge » réalisé par le Ceras avec la participation du Secours Catholique-Caritas France. Rencontre avec son réalisateur Martin de Lalaubie.

« L’idée est de montrer que derrière les grands mots il peut y avoir des actions très concrètes », explique Martin de Lalaubie, co-auteur du webdocumentaire « Jeunes et engagés. Portraits d’une Église qui (se) bouge », consacré à la Doctrine sociale de l’Église.

Avec le soucis de prendre en compte la diversité des profils au sein de l’Église aujourd’hui, le réalisateur est allé à la rencontre de jeunes catholiques engagés.

« Je voulais leur faire connaître la Doctrine sociale de l’Église (DSE) et leur faire prendre conscience que sans forcément le savoir, ils contribuaient à la faire vivre. »

Ainsi, chacun des sept grands principes de la doctrine est illustré par une expérience de terrain (dignité de la personne humaine, bien commun, destination universelle des biens, option préférentielle pour les pauvres, solidarité, subsidiarité et justice sociale).


Valérie et Mathilde pour la justice sociale from Jeunes et engagés on Vimeo.

« L’expérience de ces jeunes est le point d’entrée, poursuit Martin de Lalaubie. On a ensuite voulu l’enrichir de l’enseignement d’experts, afin de recontextualiser chaque principe historiquement et théologiquement. »


La dignité de la personne humaine par Dominique Fontaine from Jeunes et engagés on Vimeo.

La dernière étape fut d’élargir la réflexion à travers le témoignage de personnalités politiques, de responsables associatifs et de chefs d’entreprises :

« Partant de l’idée que l’action individuelle et quotidienne, même si elle est importante, n’est pas suffisante pour améliorer notre société, nous voulions montrer comment ces principes peuvent être appliqués à une échelle plus institutionnelle. »

Appartenance

En quoi est-ce important que les jeunes puissent faire le lien entre leur action et la Doctrine sociale de l’Église ? « Cela peut contribuer à renforcer leur engagement », répond Martin de Lalaubie. Il précise : « À une époque où les problématiques (crise financière, réchauffement climatique...) peuvent nous paraître assez démesurées par rapport à notre action quotidienne, c’est important que ces jeunes aient conscience que leur engagement n’est pas solitaire mais participe à un mouvement plus global. »

Le réalisateur dit avoir aussi voulu effectuer un travail autour de l’image de l’Église. « Depuis deux ans, il y a un manque de pluralité dans la représentation médiatique du jeune catholique engagé, considère-t-il. Et l’image dominante n’est pas celle que j’ai pu rencontrer dans toutes les associations ou sur les différents terrains dans lesquels les jeunes cathos s’engagent. J’avais envie de montrer cette diversité. »

« Et puis, conclut Martin de Lalaubie. Je trouvais dommage que l’Église ne partage pas assez cette doctrine sociale. Je suis certain que cela pourrait permettre à des jeunes engagés de reconsidérer leur appartenance à l’Église dont ils s’estiment aujourd’hui éloignés. »

 

Retrouvez l'intégralité du Webdocumentaire "Jeunes et engagés. Portrait d’une Église qui (se) bouge" en cliquant sur l'image !

Benjamin Sèze
Crédits photos: ©Martin de Lalaubie
Procession de Lourdes
Plus d'informations
Spiritualité
# sur le même thème