Dans l’Allier, lutter contre la précarité énergétique

Publié le 15/01/2014
Allier
 

L’an dernier, la délégation de l’Allier du Secours Catholique est venue en aide aux personnes n’ayant plus assez d’argent pour se chauffer en hiver. Grâce à un partenariat avec l’évêché et un lycée, elle a pu fournir en bois de chauffage plusieurs familles, comme l’explique Stéphane Biccheri, animateur local.

« Ce projet de distribution à domicile de bois de chauffage, mis en œuvre l’hiver dernier est parti d’un constat : Le Mayet-de-Montagne est situé dans une zone isolée du département de l’Allier et les prix du bois y sont plus élevés qu’ailleurs. De fait, de nombreuses personnes étaient reçues au Secours Catholique pour des demandes concernant la fourniture d’énergie, notamment de bois de chauffe. »

« L’idée de départ est donc née de ce besoin récurrent des habitants. Pour y répondre, nous avons mis en place un partenariat entre l’évêché, le lycée agricole du village et l’équipe locale du Secours Catholique. L’évêché a accepté de mettre à notre disposition des parcelles boisées qui lui appartiennent, et les travaux de découpe du bois ont été réalisés par les étudiants du lycée agricole du village. Le bois a ensuite été vendu à moindre coût aux familles recensées par les assistantes sociales et suivies par l’équipe locale du Secours Catholique. »

« Le prix du stère de bois varie selon les revenus des bénéficiaires : le projet s’inscrit ainsi dans le cadre de l’économie solidaire. Il s’agit là d’aides d’urgence uniquement, le but de l’opération étant de dépanner ces familles de quelques stères en attendant de trouver d’autres solutions, comme l’aide au montage financier. »

« Nous aimerions renouveler cette opération, mais la direction du lycée a changé et nous ne savons pas si le prochain directeur sera partant pour ce projet. Car malgré l’intérêt qu’elle représente pour les élèves, cette opération a un coût pour le lycée (achat de chaînes, de carburant, etc.). Nous en saurons plus d’ici à la fin du mois de janvier 2014. »

Marina Bellot
© Philippe Trias/PhotoPQR/Le Progrès
Logement
Plus d'informations
Sans-abri et mal logés
# sur le même thème