Des tables ouvertes paroissiales

Publié le 25/10/2012
Alpes-Maritimes, Pas-de-Calais
Des tables ouvertes paroissiales
 

« Nous souhaitions développer la convivialité dans nos actions ainsi qu’une dynamique paroissiale. Ce qui correspondait au souhait de certains prêtres d’ouvrir leur paroisse à la solidarité », explique Michel Fraisse, délégué des Alpes-Maritimes.

Aujourd’hui, deux paroisses, chaque mois, proposent à leur communauté – personnes isolées, personnes âgées souvent accompagnées par le Secours Catholique et habitants du quartier (entre 30 et 50 personnes) – de partager un dîner.

Deux autres paroisses mettront en place des initiatives similaires. Le père Lopez, dont la paroisse a accueilli les premières tables ouvertes du diocèse, souligne les fruits de ces rencontres : « Cela a modifié, par exemple, la perception des paroissiens sur les personnes à la rue qu’ils pouvaient croiser à la sortie de l’Église. Cela crée du lien et permet de faire toucher du doigt des réalités différentes, par la rencontre de personnes étrangères, d’étudiants en difficulté… »

Colette Magnan y participe régulièrement. Elle confirme : « Cela m’apporte une ouverture sur un monde que je ne connais pas forcément. Ce mélange des âges, des cultures, est très enrichissant. C’est possible ! Chacun s’accepte comme il est et apporte quelque chose. » « Pour des personnes qui peuvent vivre des situations difficiles, ces soirées sont aussi l’occasion d’être acteur, de s’intégrer dans un groupe et d’y trouver sa place », conclut Michel Fraisse.

Rompre la solitude avec la délégation du Pas-de-Calais

Il est des réalités qu’on ne soupçonne pas, qu’on se passerait bien volontiers de découvrir. Pour beaucoup, être pauvre c’est ne pas avoir d’argent. Mais la pauvreté ne se limite pas à cette notion d’argent. Être pauvre, c’est aussi souffrir d’un manque d’amis, de famille, souffrir de solitude. Elle est l’illustration d’une misère affective. Contre cet isolement très présent dans le monde rural, deux équipes d’animation territoriale de la délégation du Pas-de-Calais ont mis en place des tables ouvertes paroissiales dites « TOP ». En partenariat avec les paroisses, les bénévoles des équipes « Entr’eux terre et mer » et « Artois » invitent les personnes isolées à partager un temps convivial autour d’un repas préparé en commun. Une fois par mois, ils passent ensemble, dans la joie, un après-midi chaleureux.

crédit : Secours Catholique
Deux mamies sourient bras-dessus bras-dessous
Plus d'informations
Lien social et lutte contre l'isolement
# sur le même thème