Des voix s’élèvent en Israël contre la montée de violence

Publié le 02/03/2013
Israël, Palestine
 

Devant une montée de violence en Cisjordanie, de nouvelles voix s’élèvent, comme celle du quotidien Haaretz, pour réclamer plus d’humanité envers le peuple palestinien. Un message qui fait écho à la position du Secours Catholique.

« Dernier appel avant la prochaine intifada », c’est un avertissement à peine voilé que lance le journal quotidien israélien Haaretz dans son éditorial du 25 février. Le sous-titre, annonçant que « la question palestinienne doit être maintenant la priorité d’Israël, s’il ne veut avoir à faire face à une nouvelle intifada », est sans équivoque.

La situation actuelle n’a rien d’étonnant pour le grand quotidien israélien. « Après des années d’immobilisme, une campagne électorale qui a largement ignoré l’occupation et après des déclarations de personnalités politiques israéliennes prouvant leur dangereuse tendance à mettre la “situation” au bas de leurs listes de priorité, les Palestiniens ont été laissés à leur désespoir et à leur souffrance, sans aucun horizon politique. »

Et l’éditorialiste d’énumérer les causes de ce désespoir : les constructions dans les colonies de Jérusalem-Est, la réincarcération de prisonniers qui avaient été libérés lors de l’échange avec Gilad Shalit, la mort de manifestants non violents, le harcèlement des colons israéliens envers les populations palestiniennes… Autant d’éléments qui font dire à Haaretz qu’une « nouvelle flambée de violence des Palestiniens de la Rive Ouest [la Cisjordanie] est juste une question de temps et d’opportunité. »

Plus de justice envers les Palestiniens

« Selon des opinions reconnues, il n’y a ni chef, ni volonté ni énergie pour provoquer une autre intifada dans les territoires, mais elle peut éclater d’elle-même à la suite d’événements incontrôlables. C’est pourquoi, les Forces de Défense d’Israël doivent éviter, autant que possible, l’ouverture du feu et s’opposer aux colons violents qui continuent de tirer sur les Palestiniens, détruisant leurs biens et les provoquant. Israël doit immédiatement arrêter les arrestations répétées de prisonniers, relâchés lors de l’échange de Shalit, qui ne sont pas revenus au terrorisme, et améliorer les conditions des détenus de sécurité. »

Le constat est le même que celui du Secours Catholique. En janvier dernier, l’association a publié, en partenariat avec le CCFD-Terre Solidaire, Justice et Paix et Pax Christi, une brochure intitulée Le Défi de la paix. L’introduction du fascicule pose la question de l’engagement des chrétiens dans le conflit. Et apporte des réponses. « Parce que nous constatons que l’occupation dépossède, humilie, violente, enferme et pousse au désespoir les Palestiniens. »

 

Brochure disponible en format PDF ci-dessous et en version papier gratuitement sur demande au Secours Catholique, pôle MONA, 106 rue du bac, 75341 Paris Cedex 07, ou dept.mona secours-catholique.org

Gautier Demouveaux
© Patrick Delapierre/Secours Catholique
Écolière Haïtienne souriante dans sa classe
Plus d'informations
Solidarité internationale et développement
# sur le même thème