Haïti : une école catholique va accueillir 925 enfants à Jacmel

Publié le 26/07/2012
Haïti
 

La reconstruction de l’école Marie Reine Immaculée, détruite par le séisme du 12 janvier 2010, démarre le 1er août près de Jacmel, au sud-est d’Haïti. A la fin du chantier, en février 2014, elle pourra accueillir 925 enfants.

Le tableau est sombre : l’éducation nationale est abandonnée par l’Etat, seulement six élèves sur dix âgés de 6 à 11 ans vont en classe, et nombre d’établissements scolaires ont été gravement endommagés lors de la catastrophe du 12 janvier. Le projet porté par la congrégation des Sœurs de Saint Joseph de Cluny, experte dans ce domaine, a donc du sens. Sur les 2,5 hectares que les religieuses ont achetés après le séisme dans une zone de grande pauvreté elles souhaitent bâtir du solide. D’une part en proposant un enseignement de qualité pour les enfants défavorisés alentour, d’autre part en construisant selon l’ensemble des normes parasismiques et anticycloniques en vigueur, enfin en s’alignant en matière d’hygiène sur les standards internationaux.

925 enfants de 5 à 12 ans

Les Sœurs ont opté pour des modules à structure métallique qui « présentent toutes les garanties en cas de tremblement de terre et dont le prix au m² est très compétitif si on les compare à la structure traditionnelle en béton ». Au total, 925 enfants de 5 à 12 ans, 30 professeurs et le personnel administratif et pédagogique vont disposer de ces locaux : ils remplaceront les hangars (les intempéries les détériorent très vite) et les tentes qui hébergent actuellement 14 salles de classe.

Assurer aux élèves une scolarité complète

La première tranche de travaux répondra à l’urgence : ces 14 classes, 2 salles administratives, 1 grande salle pour la cantine avec, attenants, la cuisine et l’endroit prévu pour stocker la nourriture, et 5 blocs de 3 toilettes. Le tout sur un terrain désormais clôturé. La deuxième tranche répondra au souhait du ministère de l’Education nationale et de la Formation professionnelle : la construction de six autres classes afin d’assurer aux élèves une scolarité complète (un 3ème cycle sera organisé - 300 élèves sont concernés). La troisième soulignera la volonté des Sœurs de Cluny d’ouvrir l’école au quartier en dehors des heures de cours (après-midi et week-end), en permettant aux habitants d’accéder à la bibliothèque, à la salle informatique, au terrain de sport…

crédit : Elodie Perriot/Secours Catholique
Écolière Haïtienne souriante dans sa classe
Plus d'informations
Solidarité internationale et développement
# sur le même thème