Le cri pour la paix du pape François

Publié le 03/09/2013
Syrie
 

« Plus jamais la guerre ! » Lors de l’Angélus place Saint-Pierre dimanche 1er septembre, le pape François a lancé un puissant appel en faveur de la paix en Syrie et annoncé une journée de prière et de jeûne le samedi 7 septembre.

« Mon cœur est profondément blessé par ce qui se passe en Syrie et angoissé par les développements dramatiques qui s’annoncent », a déclaré le pape.

Alors que la France vient de déclassifier des documents établissant la responsabilité de Bachar al-Assad dans l’attaque aux gaz du 21 août dernier, qui a fait au moins 281 morts, le pape François a fermement condamné l’usage des armes chimiques, évoquant les « terribles images » des victimes.

Tandis que la France et les États-Unis envisagent une riposte militaire contre le régime syrien, le pape a au contraire réitéré sa profonde opposition à la guerre, exhortant la communauté internationale à « fournir tout effort pour promouvoir, sans délai ultérieur, des initiatives claires fondées sur le dialogue et la négociation pour la paix dans cette Nation, pour le bien de tout le peuple syrien ».

Il a également rappelé la nécessité de l’assistance humanitaire pour « alléger les souffrances » liées au conflit syrien qui a fait plus de 110 000 morts et contraint à l’exil plus de deux millions de personnes.

Le 7 septembre au soir, ce sont près de 100 000 personnes qui se sont rassemblées auprès du pape sur la place Saint-Pierre. En France et dans le monde, de nombreux chrétiens mais aussi des musulmans ont répondu à l’appel à la prière. Même les chrétiens syriens réfugiés au Liban ont participé à cette communion.

 


Marina Bellot et Sophie Lebrun

 

 

© Caritas Internationalis
Écolière Haïtienne souriante dans sa classe
Plus d'informations
Solidarité internationale et développement
# sur le même thème