Népal : l’autre secousse

Publié le 21/10/2015
Népal
Népal séisme intervention humanitaire Caritas
 

Le 25 avril 2015, un puissant séisme frappe le Népal suivi d’une réplique aussi forte le 12 mai. L’aide du réseau Caritas Internationalis, dont est membre le Secours Catholique-Caritas France, a redonné l’espoir à des milliers de sinistrés mais une secousse sociale est à craindre.

Les deux tremblements de terre ont laissé une partie importante du pays quasiment exsangue. Ils ont tué 8 700 personnes, en ont jeté des centaines de milliers à la rue, 500 000 maisons ont été détruites, 120 000 endommagées. Quelque 8 millions de Népalais, sur 28 millions, ont été affectés. Cet été, 2,8 millions d’habitants avaient encore besoin d’une assistance humanitaire.

Aide initiale limitée à Katmandou

Pendant plusieurs jours après la tragédie, la majorité des aides d’urgence s’est concentrée sur Katmandou, la capitale, faute de pouvoir être distribuée au-delà. Mais, peu à peu, les équipes de Caritas Népal ont élargi leur périmètre d’action, en intervenant finalement dans quatorze des quinze districts touchés par les séismes.

Des villages isolés atteints

« Nous avons bougé des montagnes – littéralement - pour atteindre les sinistrés », explique Manindra Malla, chef du Programme Opérations de Caritas. Dans la région de Sindhupalchowk, une des zones les plus affectées, les chauffeurs des camions Caritas ont dégagé les routes en déplaçant les roches qui les bloquaient à flanc de coteau. L’engagement total de ces humanitaires a permis de secourir des villages isolés qui vivaient un cauchemar ; cela, malgré les nombreux obstacles à franchir du fait du mauvais temps et des glissements de terrain.

46 818 familles secourues

Depuis six mois, le Secours Catholique - qui a versé une aide de 250 000 euros -, les Caritas Allemagne, Australie… ont mis des moyens financiers au service de leur partenaire népalais. Ce dernier a ainsi pu fournir à 46 818 familles des bâches, des tentes, des tôles ondulées, de la nourriture, de l’eau potable, des kits d’hygiène (savons, détergents, brosses à dents…), des couvertures…

700 000 personnes de plus dans la pauvreté

Le Népal était déjà mal en point. Son PIB n’a pas dépassé 17,6 milliards d’euros en 2013 – PIB français : 2 556 milliards. La terrible secousse engendrée par les séismes risque de fragiliser encore davantage une population dont un habitant sur quatre est démuni. Selon des projections nationales rapportées par Caritas Internationalis, au moins 700 000 personnes pourraient basculer dans la pauvreté…

Yves Casalis
Crédits photos : © Caritas Internationalis
Caritas Jerusalem en soutien à Gaza
Plus d'informations
Situations d'urgence en France
# sur le même thème