Pauvreté des enfants : conférence européenne à Paris

Publié le 19/11/2012
Paris
 

Du 19 au 21 novembre, le Secours Catholique et le réseau des Caritas européennes organisent à Paris un séminaire pour interpeller les décideurs politiques sur la pauvreté des enfants qui touche 19 millions d’entre eux en Europe.

« Vous les responsables, voyez notre souffrance, aidez-nous. » Ces mots en forme d’appel à l’aide sont ceux d’enfants contraints de vivre dans des hôtels meublés, faute pour leurs parents de pouvoir accéder à un logement digne. Faire ses devoirs par terre, apprendre ses leçons dans les toilettes, ne pas pouvoir inviter ses amis chez soi… Voilà le quotidien de ces « enfants des hôtels » qui témoignent dans une vidéo réalisée par le Secours Catholique de Paris, et projetée lors de l’ouverture du séminaire consacré à la pauvreté des enfants. Une illustration parmi d’autres de cette précarité aux mille visages, qui touche 19 millions d’enfants en Europe.

En France, ils sont 20 % d’enfants à vivre sous le seuil de pauvreté. « La pauvreté s’ancre durablement dans la société française et touche les plus vulnérables », a rappelé Bernard Thibaud, secrétaire général du Secours Catholique, en introduction du séminaire, en s’appuyant sur le dernier rapport statistique de l’association.

Un constat alarmant partagé par l’ensemble des membres du réseau Caritas en Europe, confrontés quotidiennement aux multiples réalités que recouvre la pauvreté. À partir des expériences de chacun, le séminaire doit aborder cinq thèmes fondamentaux : l’éducation, les migrations, la traite des mineurs, la justice, la solidarité intergénérationnelle.

Interpeller les décideurs

« On dit souvent que Caritas est un expert de la pauvreté, mais c’est un expert de l’espoir », a affirmé Jorge Mayer, le secrétaire général de Caritas Europe, qui a insisté sur la mission dont s’est fait fort le réseau : porter la voix des enfants. Et pour illustrer son propos, ils sont trois à être montés sur l’estrade, un garçonnet pour dire l’importance d’avoir « une maison », les deux autres, deux fillettes, pour réciter une poésie apprise à l’école, en français, une langue dont elles ne connaissaient pas un mot un an plus tôt.

Au-delà de l’échange d’expériences, l’objectif du séminaire est d’interpeller les décideurs politiques, en formulant des recommandations aux niveaux national, européen et international.

Le président du Secours Catholique, François Soulage, a d’ailleurs dit son espoir de parvenir à une « réelle collaboration entre le monde associatif et le gouvernement », en introduction au discours de Valérie Fourneyron. Signe encourageant, la ministre de la Jeunesse et des Sports a en effet assisté à l’ouverture du séminaire. Saluant l’action des bénévoles du réseau Caritas, elle a assuré que la lutte pour le bien-être des enfants constituait une priorité pour les pouvoirs publics. « Faire que les jeunes vivent mieux en 2017 qu’en 2012 est clairement l’engagement premier de François Hollande lors de sa campagne. Il est aujourd’hui la priorité du gouvernement », a affirmé la ministre, en rappelant notamment la création de 60 000 postes supplémentaires dans l’Éducation nationale, et en citant des mesures comme le contrat de génération et les emplois d’avenir.

Prochaine échéance politique, la Conférence contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale qui se tiendra à Paris les 10 et 11 décembre sous l’égide du Premier ministre. Cette conférence avait été annoncée par le président de la République lors de son déplacement, le 13 juillet dernier, dans un accueil de jour du Secours Catholique de Colombes (Hauts-de-Seine). « Le Secours Catholique y participera, avec l’ensemble des acteurs politiques et sociaux de la nation, pour déterminer les grandes lignes d’un plan pluriannuel de lutte contre la pauvreté qui devrait être annoncé d’ici à la fin de l’année », a précisé Bernard Thibaud.

Au niveau européen, le réseau Caritas remettra en décembre des recommandations aux institutions européennes, parmi lesquelles la mise en place pour chaque famille d’un revenu minimum adéquat, supérieur au seuil de pauvreté.

Marina Bellot
crédit : Gaël Kerbaol/Secours Catholique
Notre organisation
Plus d'informations
Notre organisation
# sur le même thème