Jeunes : l’éveil à la solidarité n’a pas d’âge

Publié le 27/05/2015
Limoges
Jeunes : l’éveil à la solidarité n’a pas d’âge
 

350 enfants du diocèse de Limoges ont participé, le 29 mars, à une journée de sensibilisation au droit à la santé organisée dans le cadre de la campagne Kilomètres de Soleil, proposée chaque année par un collectif de neuf mouvements et services d’Église, dont le Secours Catholique.

Certes, vu le nom de l’événement, son absence aurait été malvenue. Mais pas de mauvaise surprise pour ce 29 mars à Pierre-Buffière (Haute-Vienne) : le beau temps était au rendez-vous lors de l’événement Kilomètres de Soleil (KMS). Bien que balayés par de fortes bourrasques, les terrains de sport ont été investis par 350 enfants de 7 à 11 ans, venus des paroisses du département et de la Creuse, participer à cette journée d’éveil à la solidarité et de sensibilisation à l’accès à la santé.

Au programme : quizz sur la nutrition, initiation au langage des signes, témoignages sur la situation dans d’autres pays, course d’obstacles en béquilles ou fauteuil roulant, ou encore présentation de "projets soleil" français et internationaux soutenus par la campagne KMS.

Après un temps d’accueil et de chant, les enfants répartis en équipes passent d’un atelier à l’autre. La star de la journée ? Sans conteste le parcours, un bandeau sur les yeux, avec un chien guide d’aveugles. Impossible pour tous d’en faire l’expérience, mais la déception est vite oubliée. « J’aurais voulu savoir ce que ça fait, regrette un petit garçon châtain trop timide pour donner son prénom. Par contre, j’ai gagné à la course en béquilles ! »

À l’intérieur du gymnase, la bataille est serrée au quizz nutrition. « Quel est le légume dont on peut manger le cœur et la base des feuilles ? » Les regards sont concentrés, les mains foncent sur le buzzer, les copains soufflent la réponse en trépignant...

Le Secours Catholique du Limousin s’est fortement investi dans l’organisation de cet événement. En plus des deux membres ayant fait partie du comité de pilotage inter-mouvements à l’origine de la journée, une quinzaine de bénévoles et salariés de l’association ont participé à l’encadrement.

Outre la sensibilisation à la différence et aux problèmes d’autrui, l’objectif était de vivre un temps de rassemblement. « Les enfants sont trop souvent seuls dans leur coin, explique Fabrice Chouvel, animateur local du Secours Catholique. Partager ce moment de joie et en faire un moment de solidarité était capital. » Au vu des visages tantôt souriants ou préoccupés durant ce samedi, ces différents buts étaient atteints.

 


Julie Renaudin : « Proposer un regard d’espérance »

La chargée d’animation KMS au pôle Animation et campagnes internationales du Secours Catholique revient sur l’histoire de la campagne Kilomètres de Soleil qui touche chaque année 140 000 enfants grâce au travail de 61 correspondants diocésains en France.

« La campagne Kilomètres de soleil est une initiative très ancienne – elle a été créée par Mgr Rodhain en 1958 – qui a pour objectif d’éduquer à la solidarité internationale les enfants de 7 à 11 ans. De septembre à juin, avec un pic d’activité durant le carême entre mars et mai, les jeunes se mobilisent autour d’un thème. De 2013 à 2016, les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) définis par l’Onu sont à l’honneur : cette année, les enfants réfléchissent à l’accès à la santé, l’an prochain à l’alimentation, puis à l’éducation.

Ils sont sensibilisés aux réalités de pauvreté en France et à l’étranger. Ils essaient de prendre conscience des situations d’injustices autour d’eux. Ils découvrent les initiatives entreprises pour plus de justice dans le monde, notamment aux travers des projets français et internationaux soutenus par la campagne. Enfin, ils deviennent eux-mêmes acteurs de solidarité en menant une initiative de partage.

Les projets sont menés, dans toute la France, par dix mouvements et services d’Église ensemble [1]. C’est un outil d’éveil à la solidarité très riche, qui n’existe nulle part ailleurs. Dans le contexte français de crise économique, cette campagne permet d’éviter le repli sur soi ou le fatalisme en insistant sur l’action collective et sur ses succès. Ce regard d’espérance n’est pas seulement fort pour les enfants participants, il est aussi un signe pour les adultes et le grand public.

Dans le cadre de cette campagne inter-mouvement, nous nous mobilisons auprès des aumôneries, des écoles, des centres sociaux. Nous aimerions à l’avenir pouvoir faire participer les enfants accompagnées par le Secours Catholique : ceux qui partent en vacances avec nous, ceux que l’on suit pour l’aide scolaire… Leur parole pourrait enrichir la campagne. »

Notes:

[1] À retrouver sur www.kilometres-de-soleil.cef.fr

Julien Fournier et Sophie Lebrun
Crédits Photos : © Xavier Schwebel/Secours Catholique
Portrait de famille
Plus d'informations
Soutien aux familles et à l'enfance
# sur le même thème